Quels sont les avantages et les inconvénients des plans de retraite

Les plans d’épargne retraite permettent la mise en place de fonds supplémentaires dans un cadre fiscal avantageux. Malgré les avantages qui en découlent, ces plans comportent quelques limites qu’il faut déplorer. Voici donc les bénéfices et les inconvénients des plans d’épargne de retraite.

Les avantages des plans d’épargne retraite

Les plans d’épargne retraite sont des solutions qui permettent de profiter de nombreux avantages non négligeables. En voici quelques-uns.

A lire également : Les avantages d'investir dans un site spécialisé en finances pour sa retraite

Une belle réduction fiscale à l’entrée et à la sortie

Il existe de nombreuses solutions de défiscalisation qui sont parfois assez complexes et contraignantes. Contrairement à ces dernières, les plans de retraite offrent une réduction d’impôt vraiment considérable avec des conditions flexibles. Chaque année, vous avez la possibilité de réduire les versements de votre revenu global.

Cependant, le montant à déduire est fixé à 10 % de vos revenus. Cela vous permet de profiter d’une économie fiscale à hauteur de votre Taux marginal d’Imposition (TMI). Aussi, la défiscalisation offerte par les plans d’épargne retraite ne rentre pas dans le plafonnement des niches fiscales.

Lire également : Les meilleures alternatives pour rester actif professionnellement après la retraite

De plus, ce sont des plans qui vous laissent le choix sur le caractère déductible de vos versements. Donc, par exemple, si vous refusez la déductibilité d’impôt immédiate, vous allez bénéficier des avantages à la sortie.

Des plans plus flexibles

Hormis les avantages fiscaux, les plans d’épargne retraite sont beaucoup plus flexibles. Ils disposent de conditions de sortie souples, surtout à cause de la disponibilité du capital en cas de coups durs. Il s’agit des plans qui sont devenus des contrats uniformisés et étanches. Cela constitue un aspect qui simplifie la conversion du capital, via un système de compartiment.

La mise en place d’un revenu supplémentaire pour la retraite

La constitution d’un revenu supplémentaire pour la retraite représente l’essence même des plans d’épargne retraite. En effet, ils permettent de se constituer une rente postprofessionnelle. Ils constituent également un véritable outil d’investissement.

Quelques inconvénients des plans d’épargne retraite

Malgré les nombreux avantages qu’ils disposent, ces plans regorgent de quelques limites qu’il faut notifier. Il y a notamment la non-disponibilité des fonds. D’une manière générale, ces derniers sont voués à être utilisés pendant la retraite et non avant.

En dehors des cas de sortie anticipée, les plans ne peuvent être dénoués avant l’ouverture de vos droits de retraite. Le report de fiscalité constitue un autre point noir des plans d’épargne retraite. En effet, alors qu’ils vous permettent d’économiser sur vos impôts, la fiscalité peut vous frapper à nouveau durant la retraite.

Tous les plans d’épargne retraite ne se valent pas non plus. Sur le marché, il existe de grandes disparités entre les différentes offres dont il faut se méfier.

Les différentes types de plans de retraite disponibles

Si vous souhaitez bénéficier des avantages d'un plan de retraite, il existe plusieurs types de plans que vous pouvez choisir. Le plus courant est le plan de pension d'entreprise. Il s'agit d'un régime mis en place par l'employeur pour ses employés.

Les travailleurs indépendants et les petites entreprises peuvent opter pour un plan individuel de retraite, aussi connu sous le nom de PIR. Ce type de régime est idéal pour ceux qui n'ont pas accès à un plan collectif ou qui souhaitent investir davantage dans leur propre épargne-retraite.

Le régime enregistré d'épargne-retraite (REER) est une autre option populaire sur le marché canadien. Les REER permettent aux Canadiens âgés de moins de 71 ans de cotiser une partie du revenu gagné pendant la période travaillée afin qu'il puisse être utilisé à la retraite.

Il y a aussi le régime volontaire d'épargne-retraite (RVER), conçu spécialement pour les travailleurs autonomes ainsi que les employeurs ayant peu ou pas accès à un régime collectif et offrant des avantages fiscaux avantageux comparativement aux autres produits financiers.

On peut citer le Free Standing Additional Voluntary Contribution scheme (FS-AVC). Ce dernier consiste en un complément financier facultatif offert aux membres britanniques des fonds privés contribuant à un régime de retraite en entreprise.

Comment choisir le plan de retraite qui convient le mieux à votre situation financière

Maintenant que vous connaissez les différents types de plans de retraite disponibles, vous devez évaluer votre tolérance au risque financier et à l'incertitude du marché boursier une fois à la retraite. Si vous êtes jeune et avez un horizon temporel plus long avant la retraite, vous pouvez être prêt à prendre des risques plus importants dans vos investissements pour obtenir des rendements plus élevés.

Vous devez examiner les plans de retraite proposés par les institutions financières et les compagnies d'assurance. Les régimes collectifs peuvent offrir des coûts moins élevés grâce aux économies réalisées sur l'échelle ainsi qu'à leur pouvoir négociateur auprès des fournisseurs. Assurez-vous aussi que le plan choisi offre suffisamment de flexibilité pour répondre aux changements potentiels dans votre situation financière ou personnelle.

Consultez un conseiller financier professionnel pour discuter avec lui du choix du plan le mieux adapté à vos besoins en fonction non seulement de ces facteurs, mais aussi des règles fiscales, notamment celles concernant l’âge minimum légal requis pour toucher la pension contributive • généralement à 62 ans.