Ne prenez pas plus de crédit à la consommation que vous ne pouvez rembourser

Parce que les coups durs n'arrivent pas qu’aux autres, il est possible que vous n’arriviez pas à  honorer les échéances de remboursement d’un crédit. Mais il faut réagir rapidement, au lieu de laisser la situation s’aggraver. Et le plus important est d’éviter de prendre un crédit que vous ne pouvez pas rembourser.

Faire attention au coût du crédit

Si le crédit à la consommation vous offre la possibilité d’acheter tout de suite un bien qui plus tard sera remboursé, sa souscription comporte des frais que vous devez prendre en compte. En plus du taux d’intérêt du prêt, des frais de dossier et d’assurance peuvent aussi s’ajouter. Afin de connaître le coût total de votre crédit, vous devrez vous rapporter au TAEG (taux annuel effectif global).

A découvrir également : Qu'est-ce qu'un micro crédit social ?

Ce taux intègre l’ensemble des frais liés à votre crédit. Ainsi avant de souscrire un crédit à la consommation, il est essentiel d’avoir connaissance de son coût global. Cette donnée vous permet d’avoir une idée claire sur vos dettes et vos potentielles dépenses.

Éviter les achats inutiles

Si vous ne souhaitez pas vous retrouver en mauvaise posture, vous devez faire attention aux tentations. En effet, souscrire un crédit peut vous permettre de développer votre patrimoine dans certains cas. Par exemple en réalisant des travaux dans votre maison qui vous apporteront lors de la revente une plus-value.

Lire également : Obtenir un code cadeau netflix gratuit.

Cela peut également vous permettre de réaliser un projet important comme un mariage ou un voyage. Mais, il peut être assez tentant d’utiliser cet argent pour acheter des biens de consommation qui ne sont pas utiles. Achats d'high-tech par exemple. L’argent peut aussi être dilapidé pour votre plaisir. Pourtant l’achat effectué vous coûte des frais. Si vous ne pouvez pas bien le gérer, votre crédit à la consommation doit être mieux géré.

Faire attention au surendettement

Quand vous souscrivez un crédit, vous vous engagez à rembourser ce dernier tous les mois. Vous devez éviter que la mensualité de votre crédit ne soit trop élevée, sous peine de ne plus pouvoir le rembourser. Dans ce cas, vous vous retrouvez en situation de surendettement. Ainsi, avant de souscrire un prêt, il faut établir un budget avec, d’un côté, vos revenus puis de l’autre vos charges fixes (loyer ou mensualité de crédit immobilier, factures d’énergie, abonnements divers, factures de téléphone, etc.).

Vous devez pouvoir être en capacité de payer toutes ces charges fixes tous les mois tout en conservant un reste à vivre assez important. Une bonne gestion de votre crédit conso s’impose donc pour ne pas vous retrouvez dans l’incapacité d’honorer vos dettes.

Comprendre les conditions de remboursement

Au-delà de la capacité financière, il faut bien comprendre les conditions de remboursement avant de s'engager dans un crédit à la consommation. Effectivement, chaque offre proposée par les organismes prêteurs peut inclure des clauses différentes et il faut donc être vigilant. Parmi ces points à vérifier attentivement figurent notamment :
• Les frais liés au crédit (frais de dossier, par exemple)
• Le taux d'intérêt pratiqué
• La durée du remboursement
• La mensualité correspondante

Il est recommandé de comparer les offres proposées par différents établissements afin d'en choisir une qui convienne le mieux à votre situation. N'hésitez pas à demander conseil auprès d'un professionnel comme un courtier en crédit ou votre banquier habituel.

Sachez que depuis l'entrée en vigueur de la loi Lagarde en 2010, vous disposez désormais d'un délai légal pour réfléchir avant toute souscription d'un prêt conso. Ce délai est fixé à 14 jours calendaires après signature du contrat et doit être respecté sans aucune pénalité ni justification nécessaire.

Prendre un crédit peut aider dans certains projets personnels ou professionnels, mais cela ne doit pas conduire à des situations difficiles telles que le surendettement. Soyez vigilants quant à vos capacités financières et pensez toujours deux fois avant toute décision importante concernant votre argent !

Opter pour des alternatives de financement plus avantageuses

Si vous souhaitez financer un projet personnel ou professionnel, il existe des alternatives de financement qui peuvent s'avérer plus avantageuses que le crédit à la consommation. C'est notamment le cas du crowdfunding, une technique de financement participatif. Elle permet effectivement de lever des fonds auprès d'une grande communauté d'internautes, sans passer par les organismes financiers traditionnels.

Vous pouvez aussi opter pour l'offre de crédit entre particuliers. Le principe est simple : un prêteur met son argent à disposition en échange d'un remboursement avec intérêts sur une période définie. Cette solution présente plusieurs avantages tels qu'un taux d'intérêt souvent moins élevé et une certaine souplesse quant aux modalités de remboursement.

Il faut considérer vos économies personnelles comme une option viable pour financer votre projet. Si ce dernier nécessite un investissement important mais non immédiat, vous avez tout intérêt à mettre régulièrement de côté afin d'atteindre petit à petit votre objectif financier.

Il faut garder en tête que prendre un crédit doit être mûrement réfléchi car cela engage la vie future du souscripteur. Optez toujours pour des solutions adaptées et pertinentes selon votre situation personnelle afin d'éviter les situations difficiles telles que le surendettement !