Planifiez votre retraite en fonction de vos objectifs et de votre situation financière

Une retraite paisible est synonyme de planification réfléchie. Que vous soyez riche ou modeste, vous devez penser à votre retraite pendant que vous êtes dans la fleur de l’âge. Ceci vous permet de vivre au mieux pendant vos vieux jours. Voici comment vous pouvez planifier votre retraite en fonction de vos objectifs et de votre situation financière.

Revoyez vos comptes

Pour une bonne planification de votre retraite, faire un ménage documentaire s’avère nécessaire. Il s’agit de réunir tous les documents physiques ou électroniques pour un inventaire de vos avoirs. Vous pouvez revoir vos comptes et vous statuer sur vos actifs. De plus, de cette manière, vous aurez une idée sur toutes vos dettes et les échéances de remboursement.

A découvrir également : La retraite anticipée : le bilan des avantages et des inconvénients

En effet, cette étape vous permet de vous acquitter de tout ce qui pourrait vous déranger pendant la retraite. Il faut alors retrouver les relevés de tous vos actifs enregistrés ou non. Les relevées de vos prêts, crédits, et autres sont aussi à prendre en compte. Si vous êtes employé, vous devez demander le relevé de votre régime de retraite ainsi que celui des pensions. Une fois ces documents réunis, vous pouvez commencer à planifier votre retraite.

Définissez vos objectifs de retraite

Il ne suffit pas de penser à la retraite pour en bénéficier. Vous devez savoir avec précision ou presque ce que vous allez faire pendant la retraite. Cette stratégie vous amène à ne pas dépendre forcément de vos enfants pendant votre retraite. Pour y arriver, commencez à vous demander à quel âge vous irez à la retraite.

A lire aussi : Les clés pour estimer ses besoins en vue de la retraite

Dans le secteur public comme dans le privé, il y a un âge où vous devez arrêter de travailler. En sachant cela, vous devez définir vos objectifs pour la retraite très tôt. Mettre sur pied une feuille de route pour la retraite est bien opportun dans la planification de celle-ci. Vous devez donc définir un projet qui vous permettra de vivre au mieux votre retraite.

Faites une évaluation financière

Une fois que vous avez réuni les documents et établi une feuille de route, il vous faut une évaluation de budget. Ceci consiste à restructurer vos avoirs afin qu’ils vous servent pendant la retraite. Votre situation financière est alors au centre de la planification de votre retraite. Vous pouvez consulter votre conseiller financier qui vous aidera dans la restructuration de vos finances.

A cette étape, vos habitudes subiront un changement, car vous devez désormais régler une bonne partie de vos dettes. Vos dépenses seront donc réduites pour vous permettre de faire plus d’économie à investir pour la retraite. Vous pouvez déjà penser à faire un investissement sur le long terme. Ceci vous permettra de ne pas manquer d’argent pendant vos vieux jours.

Explorez les différents types de régimes de retraite

Pensez à bien connaître les différents types de régimes de retraite disponibles pour vous. Les choix qui s’offrent à vous dépendent du statut dans lequel vous êtes classé au sein de votre entreprise ou organisation. Si, par exemple, vous travaillez comme salarié, votre employeur peut proposer un plan 401(k) ou un plan Roth IRA.

Le plan 401(k) consiste en une contribution annuelle que l'employeur ajoute à votre compte d’épargne-retraite ; ces contributions sont déduites automatiquement sur vos cotisations mensuelles. Le montant que vous pouvez investir chaque année est limité et change selon la législation fiscale fédérale. Certains employeurs offrent des programmes incitatifs tels qu'un match avec leurs propres fonds lorsque les employés contribuent à leur propre compte.

Quant au plan Roth IRA, il fonctionne différemment du 401(k). Il est financé par des contributions après impôts auxquelles se rajoutent des gains exonérés d'impôt si certains critères sont respectés quant à la durée et à l'utilisation prévue des revenus ainsi générés.

Les travailleurs indépendants peuvent opter pour un SEP-IRA (Simplified Employee Pension Individual Retirement Account), où jusqu'à 25% du revenu brut ajusté peut être versé sur un compte individuel. Ceux qui travaillent dans le secteur public ont souvent accès à des régimes de pension d'État ou locaux.

Quel que soit le type de régime choisi, il faut tenir compte non seulement du montant total disponible, mais aussi évaluer les rendements, frais et taxes qui y sont liés. Le choix doit être fait en fonction de vos objectifs à long terme pour votre retraite et de votre situation financière actuelle.

Décidez du moment où vous voulez prendre votre retraite

Une fois que vous avez évalué votre situation financière et décidé du type de régime de retraite qui convient le mieux à vos besoins, vous devez envisager votre future retraite.

La plupart des travailleurs prennent leur retraite à l'âge légal prédéterminé par la loi ou au moment où ils peuvent recevoir une pension complète en fonction de leur régime. Pour certains travailleurs, cela peut ne pas être la meilleure option.

Si vous êtes dans une situation financière confortable et que vous continuez à travailler après l'âge légal de départ à la retraite, cela pourrait offrir plusieurs avantages. Plus longtemps vous travaillez, plus vos économies continueront probablement de croître. Si vous continuez à travailler pendant quelques années supplémentaires, cela signifie moins d'années passées sans salaire : ces années sont souvent celles où les dépenses sont les plus importantes (par exemple, l'hypothèque est encore remboursée).

D'un autre côté, partir tôt, même avec des sources limitées car le montant épargné n'est pas suffisamment conséquent pour compenser cette période additionnelle non productive, peut aussi avoir ses avantages : profiter pleinement des premières années passées en tant que pensionné actif ; faire ce voyage dont on a toujours rêvé ; passer du temps avec sa famille et ses amis ; poursuivre des intérêts personnels ; et peut-être même trouver un complément de revenus en travaillant sur des projets à temps partiel ou en consultant.

Le choix de l'âge de la retraite doit être dicté par vos objectifs financiers, votre état d'esprit et vos priorités personnelles. Vous devez avoir une vision prospective pour anticiper les coûts associés à chaque option et les avantages que chacune apporterait.