L’importance d'investir en lmnp

La location meublée non professionnelle s’adresse à plusieurs profils d’investisseurs : étudiants, jeunes actifs, salariés en déplacement, seigneur, etc. C’est un secteur très prisé et encouragé par l’État étant donné les avantages fiscaux générés. Le statut de LMNP est attribué au bailleur non professionnel disposant de biens meublés à louer, à condition que l’activité ne constitue pas le revenu principal du bailleur.

Les conditions liées à la location meublée non professionnelle

Le statut LMNP comporte plusieurs spécificités relatives aux biens immobiliers et au bailleur. Le loueur de location meublée non professionnelle obtient un statut particulier à condition de répondre à quelques conditions. Ces dernières peuvent évoluer au fur et à mesure des gains perçus de la location. Pour que le bailleur ne soit pas considéré comme un professionnel, il doit proposer son bien en parallèle de son activité professionnelle principale, afin de bénéficier des allégements fiscaux.

A lire aussi : Investir dans les marchés émergents : les opportunités à saisir

En ce qui concerne les conditions liées aux caractéristiques du logement, ce dernier doit être entièrement équipé. Cela fait référence : 

  • A la literie avec des draps et des couvertures
  • Aux plaques de cuissons
  • Au four classique ou four à micro-ondes
  • Au réfrigérateur et congélateur
  • Aux meubles de rangement
  • Aux luminaires
  • Et à tous les équipements participant à l’entretien correct du logement

Afin d’être éligible à la location meublée non professionnelle, le bien doit être neuf ou ancien, qu’il s’agisse d’un bien classique ou d’un bien en résidences services.

A lire également : Différentes raisons de faire un placement d'argent

Investir en LMNP pour fructifier rapidement votre investissement

En tant que loueur en meublé non professionnel, vous pouvez déclarer votre revenu soit sous le régime réel, soit sous le régime micro BIC. Le régime réel simplifié vous permet de déduire certaines charges telles que les factures d’entretien de réparation, les taxes foncières, les frais d’assurance et de gestion, les honoraires de l’expert-comptable, les frais de procédure en cas de litige avec un locataire, etc.

Le régime réel simplifié permet également de déduire certains amortissements comme celui des locaux, du matériel et du mobilier, des travaux de construction, de reconstruction, d’agrandissement et d’amélioration, etc.

Ce statut est aussi intéressant pour les personnes dont les charges sont supérieures aux revenus locatifs sur une année. Ainsi, vous allez pouvoir reporter le déficit pendant 10 ans et de fait diminuer la charge fiscale sur les années suivantes.

Pour optimiser son investissement sous le statut LMNP, il suffit de cliquer sur ce lien. Vous y trouverez quelques conseils d’experts pour cela. 

Conseils pour réussir avec succès sa déclaration LMNP

Pour réaliser sa déclaration LMNP avec succès, il est conseillé de suivre les étapes clés. Premièrement, vous devez vous informer sur le statut de LMNP avant de choisir le régime fiscal (régime micro BIC au régime réel simplifié). N’oubliez pas de réunir toutes les informations et les documents nécessaires à la réalisation de votre déclaration LMNP. Cela inclut entre autres le contrat de location, les justificatifs des loyers perçus et les factures des charges liées à la location (frais de gestion, frais d’assurance, frais d’entretien, etc.). À cela s’ajoutent les amortissements du bien et des meubles, si vous avez choisi le régime réel simplifié. L’étape suivante consiste à remplir les formulaires nécessaires. Pour cela, n’oubliez pas la déclaration d’existence, tout en respectant le délai.